Terminale ES/L : Orientation après le Bac

 

Avec un profil scolaire équilibré et pluridisciplinaire, les bacheliers ES peuvent envisager une poursuite d'études dans des domaines variés :

  • lettres et langues,
  • sciences humaines et sociales,
  • économie et gestion,
  • droit...

 

L'université après le bac économique et social (ES) : + de 60%

Plus de la moitié des bacheliers ES opte pour un parcours universitaire. Ils s'inscrivent en licence (pour 3 ans d'études), avant de se spécialiser dans le cadre d'un master (pour 2 ans encore). Plusieurs domaines leur sont ouverts.

  • Économie et gestion
  • Droit, science politique
  • Lettres et langues
  • Sciences humaines et sociales
  • Sciences
    Pour ceux qui ont une forte fibre matheuse, la licence MIASHS (mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales) mène vers l'ingénierie financière, le marketing, les assurances...
  • Lire la suite sur le site de l'onisep : Onisep .

Les BTS et DUT après le bac économique et social (ES) : + de 12%

12% des bacs ES se dirigent vers un IUT, 11% vers un BTS : les filières courtes restent prisées, un bon choix pour continuer à bénéficier d’un encadrement, de cours en petits groupes, souvent une première marche avant l’entrée à l’université ou dans une grande école.

Recrutant sur dossier, les BTS et DUT associent cours théoriques, pratique professionnelle et stage de terrain. Une fois diplômé à bac+2, on peut entrer dans la vie active ou continuer ses études, principalement en licence pro.

  • Lire la suite sur le site de l'onisep : Onisep .

Les écoles spécialisées après le bac économique et social (ES) : 13%

13 % des bacheliers ES font le choix d'une école spécialisée qui leur permet de préparer, en 2 à 5 ans, des diplômes professionnels dans divers domaines : commercial, santé, social... Accès sur concours. Inscription en début d'année de terminale parfois.

Les écoles accessibles après un bac ES

Certaines écoles sont accessibles directement en post-bac, un panel très large, commerce, communication, journalisme, paramédical, tourisme, mais aussi hôtellerie, métiers du livre… Chacun pourra trouver le domaine qui lui sied. Attention,

  • sélection à l’entrée, il faudra s’accrocher pour être admis notamment dans les plus prestigieuses.
  • Autre conseil : bien vérifier la certification du diplôme, certaines écoles, souvent onéreuses, n’étant pas reconnues !

Les Instituts d’Etudes Politiques, neuf en France, se révèlent également accessibles directement après le bac, avec là encore, un concours assez ardu, nécessitant solide culture générale et excellent niveau de langues. Mais à la sortie se profilent de prestigieux débouchés, extrêmement variés.

On a par exemple :

  • Commerce, gestion, comptabilité
  • Les IEP (instituts d'études politiques)
  • Santé, social
  • Arts, architecture
  • Lire la suite sur le site de l'onisep : Onisep .

CPGE : Les classes préparatoires aux grandes écoles après le bac économique et social (ES) : 6%

6 % des bacheliers ES s'inscrivent en prépa. Les voies économiques et littéraires sont les plus adaptées.

  • La majorité (4,5%) en CPGE économique, le reste (1,7%) en lettres. Les classes prépa économiques et commerciales (ECE) représentent un tremplin vers les grandes écoles de commerce, débouchés en finance, gestion, management, marketing…
  • Les prépas littéraires sont également accessibles, notamment celles en lettres et sciences sociales (B/L), mêlant histoire, maths, socio et éco, belle continuité avec le lycée. Une porte d’entrée vers de prestigieux concours : ENS, écoles de commerce ou de journalisme, instituts d’études politiques…

Bien sûr, pour intégrer une prépa, il faudra suivre un rythme de travail intense et soutenu, et garder une motivation sans faille, mais rien d’insurmontable !

  • Lire la suite sur le site de l'onisep : Onisep .

 

Répartition des voeux

Par exemple en 2014 on avait :

Orientation bac ES 2014

 

 

Compléments

 

 

Articles Connexes