D
Décimal


D'abord emprunté (fin 13ème) au latin médiéval decimalis (960) "qui possède le droit de lecer la dîme", puis dérivé savamment du latin decimus "dixième". décimal reste courant comme terme du système numérique avec pour sens "qui procède par dix, a pour base 10" (1680), substantivé pour désigné une fraction décimale (1798).
Les nombres décimauX furent créer bien après les fractions (qui apparaissent dans de nombreuses civilisation de l'antiquité, babylonienne, égyptienne notamment). Ils naissaent chez les Arabes (10ème), puis en occident par Stévin (1548-1620) dans le simple but de simplifier les calculs. [7] et [9] p9

Dénominateur et numérateur


Nicolas Oresme, durant la guerre de 100 ans (13e siècle) créa les mots dénominateur et numérateur.

Échiquier


Les fonctionnaires britanniques des finances ne connurent pas d'autre méthode que la table à jetons, pour calculer les impôts de leurs contribuables. Et c'est parce que celle-ci fut surnommée exchequer ("échiquier") qu'aujourd'hui encore, le ministre des Finances de Sa Gracieuse Majesté s'appelle "Chancelier de l'Echiquier" . ([5], p302)

Exponentiel


Terme qui signifie "dont l'exposant est variable ou inconnu", est employé dans les syntagmes quantités exponentielle (1711), calcul, courbe, équation exponentiel(le) (1752, Trévoux)

Exposant


Le terme exposant est dû au mathématicien allemand Stifel (1487-1567) ([3],p34)

Fonction


Si le mot est emprunté sous la forme simplifié funcion (1370) au latin functio "accomplissement, éxécution" en français courant [7], Descartes (1597-1650) l'utilise en mathématique pour désigner une expression algébrique correspondant à un graphique. Au 18ème Euler (1707-1783) propose l'idée qu'une suite de courbes, donc d'expressions, représentait une fonction. [8] page55.
Dans [9]p112 on peut lire que c'est Leibniz (1646-1716) qui utilise le mot pour la première fois en mathématiques en 1673, que la première définition fut donnée par J.Bernouilli (1654-1705) et que le symbole f(.) a été introduit par Euler en 1734.
Alors, restons prudent...

Fraction


Du latin fractiones, qui est une traduction de l'arabe kasr, qui signifie rompu.
([4], p230)

Géométrie


Égyptiens et Babyloniens (au 7e siècle av.J.-C.) avaient dépassés les limites de l'arithmétique élémentaire et étaient capables d'effectuer des calculs complexes : résolution d'équations du second degré (c.f. histoire des équations) , système de numération évolué (c.f. numération babylonienne)..... Cependant, ils considéraient les mathématiques comme un simple instrument utile pour résoudre des problèmes pratiques, ainsi, les motifs de la recherche de certaines règles de géométrie étaient d'établir les limites des champs recouverts lors des crues du Nil comme en témoigne hérodote (v.484-420 av.J.C.) [9]p71
Le mot géométrie signifie "mesure de la terre". Il a d'abord désigné l'arpentage avant d'être rattaché à la science mathématique (v.13ème-14ème). Le mot est utilisé encore au 17ème au sens de mathématiques (attesté en 1655 mais antérieur). [7]